«Un certain nombre» de politiques français sont venus chercher de l’argent à Moscou, assure un ancien ambassadeur de France

Posted on

Par Le Figaro

Publié le 20/09/2022 à 11:37, Mis à jour le 20/09/2022 à 13:56

Jean-Maurice Ripert a été ambassadeur de France en Russie et en Chine. BEHROUZ MEHRI / AFP

Sur LCI dimanche soir, Jean-Maurice Ripert a évoqué la visite de plusieurs politiques «d’un certain bord» venus demander à Moscou des fonds «pour leur parti».

«Tout le monde le sait», affirme l’ancien diplomate. Mais peu de personnes aussi proches du dossier ne l’avaient encore évoqué de manière aussi directe. Invité sur le plateau de LCI dimanche 18 septembre, Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Russie de 2013 à 2017, a assuré sans détour que plusieurs politiques français étaient venus «chercher de l’argent pour leur parti» durant ses années à Moscou.

«Quand j’étais ambassadeur en Russie, personne n’ignorait qu’un certain nombre d’hommes et de femmes politiques français» venaient en visite, et «ne repartaient pas les mains vides», a-t-il affirmé au micro de Darius Rochebin. «Je prends mes responsabilités, je suis à la retraite», a-t-il précisé pour justifier ses propos, qui rompent avec la discrétion diplomatique de rigueur au Quai d’Orsay.

Évoquant un secret de polichinelle, l’ancien diplomate a toutefois refusé de donner des précisions sur les personnalités ou les partis impliqués. «On ne va pas rentrer dans le détail», a-t-il éludé, indiquant simplement qu’ils étaient «d’un certain bord».

À VOIR AUSSI – «Vous dépendez du pouvoir russe et de monsieur Poutine», accuse Emmanuel Macron

Soupçons sur le RN

Mardi dernier, les renseignements américains ont dévoilé une estimation selon laquelle la Russie aurait versé 300 millions de dollars à certains partis politiques d’une vingtaine d’Etats depuis 2014, pour étendre son influence. Confirmée par le porte-parole du département d’État Ned Price, l’information mentionne que la Russie projette encore le transfert d’«au moins des centaines de millions de dollars supplémentaires» aux partis proches de Moscou. L’objectif, «accroître son influence sur des individus et partis» et s’assurer que ceux-ci «obtiennent de bons résultats aux élections».

Au Parlement européen, un eurodéputé belge, Guy Verhofstadt, n’a pas manqué de pointer le Rassemblement national le 14 septembre. «Je ne sais pas ce qu’il y a sur la liste des Américains. Ça ne m’étonnerait pas si le nom de Madame Le Pen et le Rassemblement national» y figuraient, a-t-il lancé.

De même au cours de la dernière campagne présidentielle, la candidate Marine Le Pen s’était vue interrogée à plusieurs reprises sur les emprunts d’argent russe pour financer son parti. Selon des enquêtes de Médiapart, le parti de droite nationaliste, qui plaide par ailleurs de longue date pour un rapprochement de l’Europe avec Moscou, a bénéficié d’un prêt de 9,4 millions d’euros de la part de la First Czech-Russian Bank (FCBR) en 2014.

Le RN a confirmé continuer à ce jour à rembourser le prêt. Sur fond de guerre en Ukraine, alors que Marine Le Pen se positionnait fermement contre les sanctions économiques envers Moscou, Emmanuel Macron n’avait pas manqué d’attaquer son opposante au sujet de ces prêts lors du débat de l’entre-deux tours. «Quand vous parlez à la Russie, vous parlez à votre banquier», avait tancé le candidat.

À VOIR AUSSI – Marine Le Pen plaide pour la disparition des sanctions contre la Russie

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services